Beauté de Myla


Une année s'est écoulée depuis l'ouverture de l'institut en juin 2014, Christelle JOBARD n'en revient toujours pas.

En février 2014, en statut de licencié économique, Christelle JOBARD ne souhaite pas pousser deux fois la porte du Pôle Emploi. Epaulée et encouragée par ses anciennes clientes et ses proches, dés le mois de mars elle assiste à la réunion d'information de la CCI, présentée par Magali TRIOREAU, responsable de l'antenne ; Puis rencontre Catherine PASQUIER à l'Atelier des Entrepreneurs (ADE).

« Tout est allé très vite, j'ai à peine pris le temps de réfléchir avant d'entamer les démarches », indique Christelle JOBARD.

LA LOULAYSIENNE

Nicolas BAUDRIT et Tatiana METAYER, la complémentarité d'un couple au travail comme à la ville.


Jeunes trentenaires vendéens dynamiques et motivés. Ils ont obtenu 7000 € d'aide de la BRDE pour aider leurs 2 projets de création qui ont fusionné à quelques mois d'intervalle (juin et octobre 2014) pour devenir « La Loulaysienne », la boucherie-charcuterie-traiteur-épicerie de Loulay.

Fournil BIO Courcelles


Boulanger de formation, Hervé PIFFETEAU é
volue en tant que commercial auprès des professionnels de la filière, mais son attrait pour la profession est plus fort. Il décide alors d'obtenir l'agrément BIO et de revenir à son 1er métier.

Après un an d'élaboration de son projet, Le P'tit Fournil Bio ouvre ses portes en 2014 à Courcelles. La transformation de dépendances inexploitées lui permet d'aménager son fournil, son laboratoire et sa boutique dans un esprit d'authenticité.

Son mot d'ordre : fabriquer de bons produits avec de bons ingrédients (travail au levain naturel) en favorisant les circuits courts. " J'essaie de me fournir principalement en local, les farines anciennes et les œufs viennent de deux fournisseurs de Tonnay-Boutonne, la farine blanche de la Minoterie Bellot, le fromage de chèvre d'une productrice de La Villedieu pour réaliser les tourteaux fromagers et je m'approvisionne à l'épicerie Bio de St-Jean d'Angély pour divers ingrédients ".

MarcoPizzas

A 22 ans, Esteban BOURIEAU a déjà eu plusieurs métiers, plombier de formation, il s'essaie aux métiers de la vente, avant de sauter le pas. Son projet : la reprise d'une affaire de pizzaiolo ambulant.

Après quelques mois d'activités, Esteban ne regrette rien : « J'ai d'abord vu déserter près de 60% de la clientèle du camion en quelques semaines, le changement fait peur... » ; il travaille alors sans relâche : refonte de sa carte, opérations de dégustation, plan de communication, site web, programme de fidélité attrayant. « A force de persévérance j'ai regagné la confiance et développé une nouvelle clientèle. » affirme Esteban.

Le Marché d'Aurélie

En Octobre 2014, Le Marché d'Aurélie ouvrait ses portes à Saint-Julien de l'Escap, à l'entrée Nord-Est au niveau du rond-point qui dessert Poitiers/Angloulême/La Rochelle.

Pour Aurélie BOUCHET, ce n'était qu'une suite logique après 3 saisons à tester ce site stratégique où passent des milliers de véhicules par jour, avec un seul banc de fruits frais et notamment 3 produits phare de l'été : Melons, Nectarines et Abricots.